Something went wrong.

We've been notified of this error.

Need help? Check out our Help Centre.

L'Australie exporte ses réfugiés


Au nom de la lutte contre les passeurs, Canberra sous-traite une partie de sa gestion des demandeurs d’asile à des pays tiers. Abdullah est syrien. Il y a huit ans, il était encore boulanger et restaurateur à Deraa, où il vivait avec son épouse et leurs quatre enfants. Et puis il y a eu la guerre, les bombardements, les combats. Et comme tant d’autres, il a fui sa ville, devenue champ de bataille. C'est l'histoire d'un homme, parti en quête d'un lieu où ses enfants pourraient grandir en paix, d'un voyage à l'autre bout du monde et d'une vie ballotée au gré d'une politique d'externalisation où les réfugiés semblent se réduire à une simple monnaie d'échange.

Un reportage de Lena Bjurström à lire dans le Monde Diplomatique

 

Using Format